Pour réduire le coût de l’assurance, on fait naturellement jouer la concurrence en faisant des comparatifs de prix. Cela permet d’avoir une idée des différentes formules, de faire le tri parmi celles qui peuvent répondre aux besoins de votre animal de compagnie. Mais il existe d’autres astuces pour alléger sa facture. Tour d’horizon.

Payer une franchise plus importante

On parle ici de franchise par incident, qui est à préférer à la franchise annuelle, bien plus coûteuse. Le but est de réduire le montant de la prime que vous payez mensuellement. Assurez-vous tout de même d’avoir les capacités financières de payer une franchise élevée lorsque votre animal de compagnie tombe malade ou subit un accident.

La police la moins chère n’est pas nécessairement la moins satisfaisante

Les polices d’assurance pour animaux de compagnie offrent différents niveaux de couverture, tous à des prix plus ou moins élevés. Ne présumez pas que la police la plus chère offrira forcément le meilleur niveau de protection pour votre chat ou votre chien.

Les options de couverture ne sont d’ailleurs pas les seules à influer sur les tarifs. D’autres paramètres entrent en ligne de compte, comme la ville ou la région où vous habitez – par exemple, les tarifs sont plus élevés en région parisienne que n’importe où en France. La police peut aussi être plus chère si elle couvre un animal de race plutôt qu’une race croisée, un animal âgé plutôt qu’un animal jeune et en bonne santé, etc.

Entretenir la santé de l’animal

Prendre soin quotidiennement de la santé du chat ou du chien peut vous faire économiser sur les factures du vétérinaire :

  • Assurez-vous que l’animal ait eu toutes les vaccinations nécessaires

  • Donnez-lui une alimentation saine

  • Protégez-le contre les puces et autres parasites

  • Prenez soin de sa santé bucco-dentaire

Les visites de contrôle chez le vétérinaire sont naturellement nécessaires, justement pour réduire les risques de pathologies. Faudrait-il pour autant souscrire une mutuelle chien ou chat qui offrirait uniquement une couverture des accidents ? Pas forcément, vous pouvez toujours opter pour une couverture « maladie et accident », tout en payant une franchise élevée pour minimiser le coût de la prime.

La castration ou la stérilisation

Cela peut potentiellement réduire le coût de la prime d’assurance. En effet, les risques de développer diverses affections sont moins importants. De plus, un animal castré ou stérilisé risque peu de s’égarer.

Les rabais pour multi-possesseur

Vous avez plus d’un animal de compagnie chez vous ? La logique – en tout cas celle des assureurs – serait que vous souscriviez les polices chez la même compagnie. Certains assureurs proposent ainsi un rabais de -5 à -10 % à partir du deuxième animal de compagnie. Cette offre multi-possesseur est parfois valable même si la souscription des polices ne se fait pas en même temps – l’essentiel est que les animaux soient couverts par le même assureur.